Histoire de la Bucovine

L’ouvrage du prince Dimitrie Cantemir « Descrierea Moldovei » (La description de la Moldavie) de 1716 fait référence à cette région par rapport à la façon d’organiser la vie administrative sous la forme d’une « république » composée d’une quinzaine de localités qui avaient leurs propres lois et juges.

Les étapes de l’autodétermination sont les suivantes :

Le 14 octobre 1918 à l’initiative de Sextil Puscariu l’Assemblé Nationale est convoqué à Cernauti.

Celle-ci s'autoproclame Assemblé Constituante et décide l’union de « toute la Bucovine » avec les autres provinces roumaines qui ont appartenu à l’Empire austro-hongrois et la formation d’un état national indépendant.

A ce moment là, naît le Conseil National, représentant la Bucovine et le Bureau Exécutif sous la direction de Iancu Flondor.

Dans la situation trouble de la région, le Conseil National demande l’appui de l’armée Roumaine .

Celle-ci dépêche une division sur place le 23 octobre 1918 et informe le gouvernement autrichien.

Le 12 novembre le Conseil National établit les institutions de l’autonomie bucovinienne.

Le 15 novembre 1918, le Congres Général de la Bucovine vote l’Union avec la Roumanie.

Le Roi Ferdinand de Roumanie signe le Décret loi de 18 décembre 1918 par lequel la Bucovine rejoint la l’État Roumain réunifié le 1 décembre 1918.

En 1920; l’État Roumain dissout par décret les institutions dirigeantes régionales de Bucovine, Transylvanie et Bessarabie.

Pendant l’automne de l’année 1920 a eu lieu l’unification monétaire, l’État Roumain retire de la circulation les " lei " (monnaie roumaine) émis par les allemands, les couronnes autrichiennes et les roubles.

Se rendre en Bucovine